Assurance auto : comment déclarer un sinistre automobile ?

Votre compagnie d’assurance peut vous apporter son appui si vous rencontrez un sinistre automobile et ceci, grâce au contrat d’assurance auto. Il est à noter que lorsqu’on parle de sinistre, il ne s’agit pas forcément d’une sinistre suite à un accident. Il peut également être un dommage suite à un vol ou suite à une catastrophe naturelle. Pour avoir l’indemnisation de votre assureur, vous devez respecter les principes de la déclaration de sinistre automobile.

Faire une première déclaration par téléphone

Quelle que soit l’ampleur du sinistre automobile, vous ne devez pas attendre le lendemain pour en faire part à votre assureur. Dès que l’accident ou le vol qui touche votre véhicule se produit, contactez votre compagnie d’assurance par téléphone. Il pourra ainsi vous apporter plus de conseils. Dès ce premier appel, on pourra déjà ouvrir et gérer votre dossier par l’enregistrement de la déclaration et la mission de l’expert.

Faire une déclaration plus concrète

Le premier appel ne règle pas tout. Vous devez faire la déclaration en vous rendant chez votre assureur. On vous donnera par la suie un récépissé de la déclaration. Si votre assureur se trouve loin de chez vous ou si vous n’avez pas le temps, vous pouvez régler le problème en lui envoyant un courrier électrique ou un fax. Certains assureurs acceptent également la déclaration par SMS. La déclaration peut également se faire par lettre recommandée avec accusé de réception.

Respecter les délais

Si vous n’avez pas bien lu votre contrat d’assurance auto, rappelez-vous que dans celui-ci, votre assureur a mentionné certains délais pour la déclaration d’un sinistre automobile. Au cas où vous dépasseriez ce délai, il peut refuser de vous indemniser. Ce délai est à compter à partir du moment où vous avez constaté ou pris connaissance du sinistre en question. Le délai pour la déclaration pour un accident est fixé à 5 jours minimum. Vous devez faire part à votre assureur des dégâts causés par une catastrophe naturelle à votre véhicule dans les 10 jours qui suivent la publication de l’arrêté constatant l’état de la catastrophe naturelle. Pour un vol, le délai pour faire la déclaration est fixé à 2 jours.