Quelles sont les causes de l’infection urinaire ?

Les victimes d’infection urinaire sont majoritairement des femmes. Elles connaissent au moins une crise d’infection urinaire une fois dans leur vie. Plus de 2 millions de cas sont recensés par an sans compter les enfants et les personnes âgées. En général, l’infection urinaire est une maladie sans gravité que vous pouvez contracter après une contamination avec les germes responsables de la maladie. Ces germes seront transportés vers l’appareil urinaire.

 

 

Quels sont les symptômes de l’infection urinaire ?

Les signes d’une infection urinaire varient d’une personne à l’autre. Mais en général, les personnes qui en souffrent évoquent l’envie d’uriner fréquemment et une douleur (comme une brulure) dans la vessie. Il arrive aussi à la personne infectée de ressentir des douleurs dans les lombaires. Ces symptômes évoquent l’inflammation de la vessie ainsi qu’une brûlure intense quand vous allez aux toilettes. Dans certains cas, l’urine peut être accompagnée de sang, mais cela n’est rien d’alarmant. Si vous présentez ces signes, libérez vous de la douleur en prenant un médicament sans ordonnance contre l’infection urinaire. Cependant, si la température corporelle dépasse les 38°, il est important d’aller consulter. Il en est de même si la douleur ne touche qu’une partie des lombaires.

Comment se déroule le diagnostic ?

Le diagnostic de l’infection urinaire se fait en se basant sur certains signes cliniques. Le médecin peut aussi effectuer le test à l’aide d’une bandelette urinaire. Celui-ci est effectué lors d’un second passage aux toilettes : cela évite que les bactéries se formant autour du méat urinaire ne faussent le résultat. Avec ce test, le médecin peut déterminer si l’urine contient des nitrites et des leucocytes qui signalent des infections. Si la maladie n’est pas trop grave, il n’est pas nécessaire de réaliser des tests sanguins. Cela n’est utile que si les traitements ne marchent pas. Si c’est le cas, le médecin peut demander une cystoscopie.

Comment traiter l’infection urinaire ?

Le médecin préconise la prise unique d’antibiotiques conçus pour traiter la zone urinaire, afin que l’organisme ne crée pas un point de résistances aux antibiotiques. Il faut également boire beaucoup d’eau pour favoriser l’envie d’uriner et éradiquer ainsi les germes. Généralement, les symptômes disparaissent au bout de quelques jours, mais l’inflammation de la vessie peut perdurer. Dans ce cas, le médecin prescrit des anti-spasmodiques et des antalgiques.