À la découverte de l’ostéopathie

D’une manière générale, l’ostéopathie désigne une médecine douce traitant les restrictions de mobilité pouvant entrainer un déséquilibre de l’état de santé du patient. Même si cette technique n’est pas encore reconnue par la Sécurité Sociale, elle n’en reste pas moins efficace.

Les principes de l’ostéopathie

L’ostéopathie repose sur le principe selon lequel le corps humain est doté d’une capacité d’auto-guérison. À défaut d’intervention, le processus peut être long d’où l’utilité de l’ostéopathie. Grâce à des manipulations manuelles de l’ostéopathe, les structures ayant perdu leur mobilité sont rééquilibrées. Mais, l’ostéopathie considère aussi que toutes les parties du corps sont reliées entre elles, ce qui fait que toucher une partie bien déterminée permet de traiter un mal important. Cette médecine regroupe plusieurs branches à l’exemple de l’ostéopathie crânienne. Cette dernière repose sur la palpation des os du crâne.

L’histoire de l’ostéopathie

Cette discipline a été fondée par Dr Andrew Taylor Still en 1874. Pour mettre sur pied les bases de l’ostéopathie, il s’est inspiré de la médecine antique grecque et égyptienne. Pour lui, la charpente osseuse assure le bon fonctionnement du système nerveux, circulatoire et musculaire.
Pour répandre la technique, l’école britannique d’ostéopathie a été fondée en 1918 à Londres par John Martin Littlejohn qui était un élève de Still. En France, la pratique de cette discipline a été secrète jusqu’en 1970. Aujourd’hui, vous pouvez trouver un ostéopathe dans presque toutes les régions de la France. Si vous habitez ou êtes de passage à Biarritz et ses environs par exemple, vous n’aurez aucun mal à y trouver un ostéopathe compétent. La preuve, vous pouvez notamment en trouver un sur https://www.anne-ferdinand.com/. Notez également que même si la sécurité sociale ne rembourse pas les séances d’ostéopathie, certaines mutuelles de santé accordent un remboursement à ces séances.

La technique de l’ostéopathie

Le diagnostic d’un ostéopathe débute par la détermination de la lésion ostéopathique via l’analyse de la mobilité des différentes structures corporelles. Pour soulager les lésions, l’ostéopathe pratique des manipulations, des pressions et des élongations. L’avantage avec l’ostéopathie, c’est qu’elle ne se limite pas aux affections d’une partie déterminée du corps, mais s’applique à une diversité de problèmes du moment que ceux-ci impliquent la participation d’un os. Ainsi, cette médecine manuelle ne soigne pas les maladies graves et purement organiques. En revanche, elle s’attaque particulièrement aux pathologies fonctionnelles.