Accident de la route : comment vous faire indemniser ?

Lors d’un accident de la route, on peut parler de dommages matériels (sur le véhicule) et de dommages corporels (sur les usagers de la route). Si vous avez été victime d’un accident de la route, en tant que conducteur, passager ou piéton, voici comment faire valoir vos droits.

Quand parle-t-on d’accident de la route ?

Un accident de la route donne droit à une indemnisation aux victimes. On parle de dommage corporel lorsque l’accident a causé une atteinte physique ou psychique, comme une blessure, un handicap ou un traumatisme psychologique. En cas de décès, le droit peut aller à l’endroit de vos ayants droit sous forme de réparation. Néanmoins, si vous avez été à l’origine de l’accident, vous pouvez ne pas bénéficier de ce droit. Dans ce cas, il est toujours recommandé de souscrire à une bonne assurance avec une garantie dommages corporels.

À combien s’élève cette indemnisation ?

L’indemnisation couvre la totalité du dommage si vous êtes passager, cycliste ou piéton. Si vous n’avez pas reçu une indemnisation, vous pouvez contacter sur le site de Me Joëlle Marteau-Péretié un avocat pour faire valoir votre droit. Par contre, si vous êtes conducteur, l’indemnité est calculée en fonction de votre responsabilité dans l’accident. Par ailleurs, il faut tenir compte de votre contrat d’assurance. En effet, les assureurs proposent une indemnisation différente à ceux qui ont souscrit une assurance de base et ceux qui ont souscrit une assurance tous risques.

Quelles sont les démarches à suivre ?

Il y a plusieurs démarches à suivre pour valider un dommage corporel. Vous devez d’abord passer un examen médical et obtenir un constat d’accident, un certificat médical, un avis d’arrêt de travail ou un certificat d’hospitalisation. Vous devez ensuite déclarer l’accident dans un délai de 5 jours et envoyer un courrier à votre assurance pour expliquer l’étendue du dégât. L’assureur peut effectuer une expertise médicale pour vérifier l’ampleur du dommage. Ensuite, il vous envoie un rapport médical dans un délai de 20 jours et une offre d’indemnisation en conséquence dans un délai de 3 mois.