Bronchite aigüe : les facteurs et remèdes

La bronchite aigüe ou l’inflammation des bronches, se manifeste souvent par une difficulté à respirer. Elle se présente souvent pendant la période hivernale, sous forme d’allergie ou de non-tolérance à l’humidité. Elle peut aussi être due à quelconques odeurs susceptibles d’irriter la fragilité des poumons.

Les principales causes d’une bronchite aigüe

Cette maladie est habituellement causée par les virus de l’humidité. Les poumons vulnérables sont immédiatement touchés et les symptômes apparaissent rapidement : toux profondes, expectorations, fièvre, fatigue, douleur à la poitrine, … Les pièces non-aérées et pas assez exposées à la lumière du soleil, ou celles qui viennent juste d’être repeintes sont des véritables sources de bronchites. Outre cela, la bronchite aigüe peut aussi se déclencher au cours de l’intersaison. Les personnes atteintes de cette maladie supportent mal les changements climatiques brusques. Pour finir, le tabagisme ainsi que l’exposition à quelconques fumée secondaire favorise la bronchite.

Les remèdes médicales efficaces

La prise d’antibiotique n’est pas conseillée lors du traitement de la bronchite aigüe. C’est une maladie qui, la plupart du temps, est causée par un virus et non une infection bactérienne. Par contre, elle est parfois nécessaire dans le cas où la bronchite survient sur des patients fragiles comme les jeunes enfants, les personnes âgées, les personnes atteintes d’une insuffisance respiratoire chronique ou encore les diabétiques. Les principaux remèdes d’une bronchite aigüe se reposent alors principalement sur la prise d’antipyrétiques pour atténuer la fièvre. Le repos au lit est aussi recommandé atténuer la sensation de fatigue. A la phase de la toux sèche, il est possible de prendre un sédatif. Toutefois, ce type de traitement n’est plus vraiment très recommandé par les médecins car il est reconnu comme étant peu efficace. Pour les cas plus graves ou la personne a vraiment du mal à respirer, le médecin conseil l’emploie des broncho-dilateurs. Un traitement qui ne doit être utilisé qu’à court terme.