Cancer de la gorge: ce qu’il faut savoir

Ne vous étonnez surtout pas, le cancer de la gorge existe vraiment. Et nous allons essayer de voir de près les informations les plus importantes concernant cette fatalité.

Quelles en sont les causes ?

On parle plutôt de facteurs de risques du cancer de la gorge, quels sont-ils ? Le tabac et l’alcool se trouvent en tête de liste : ils sont néfastes pour la gorge et augmentent le risque de cancer au niveau de la gorge, ainsi qu’à d’autres organes digestifs. Des études ont pu déterminer que plus de la majorité des cas de cancer ORL sont dus au tabagisme et à l’alcoolisme. Mais le cancer de la gorge peut être causé par les virus suivants : l’EBV ou Epstein-Barr virus et l’HPV ou Human PapillomaVirus.

Les symptômes sont nombreux mais parfois ils peuvent apparaître à cause s’autres maladies. Seuls un diagnostic peut déterminer si oui ou non il s’agit bien de symptômes du cancer de la gorge. Cette pathologie peut entraîner une voix rauque ou un enrouement. L’individu malade peut tousser de manière chronique et la toux peut être sanglante. Souvent, il présente des difficultés respiratoires. Ce cancer peut avoir comme symptôme la dysphagie ou une déglutition insupportable. D’autres symptômes peuvent apparaître notamment les ganglions lymphatiques volumineux, amaigrissement important, douleurs sur différentes parties de la tête, etc.

Comment prévenir et traiter cette maladie ?

Plusieurs traitements peuvent guérir ce cancer à savoir :

• La chimiothérapie : comme beaucoup d’autres cancers, c’est une option mais les médecins y ont rarement recours dans le cas de cancer ORL.
• La chirurgie est une des meilleures options, surtout quand il s’agit de tumeur.
• La radiothérapie est une solution miracle, elle peut éradiquer le cancer de la gorge qui s’avère radiosensible comme d’autres cancers ORL.

Le traitement est choisi en fonction de nombreux points : l’âge du malade, son état, le stade du cancer, etc.

La prévention est essentielle, il faut éviter l’alcool et le tabac et se consulter un médecin en présence de symptômes douteux.