Ce qu’il faut savoir sur l’infection urinaire

Une maladie bénigne, l’infection urinaire touche particulièrement les femmes. Souvent d’origine bactérienne, elle peut engendrer des risques de complications sans intervention rapide et efficace. Pour la traiter de manière efficace, retrouvez ici les symptômes et les soins adoptés à cette maladie.

Quelles sont les causes ?

L’infection urinaire peut toucher aussi bien les hommes que les femmes qu’elle que soit l’âge. Les femmes enceintes en sont aussi particulièrement sensibles. Quant à ses causes, elles sont régulièrement virales, touchant généralement l’intestin, l’anus et l’urètre. Les rapports sexuels pourraient être aussi un facteur déterminant de cette maladie, notamment si au cours du rapport la vessie n’est pas vide. La ménopause est également un autre facteur à considérer favorisant la formation rapide de la cystite. Outre, les malformations urinaires et le reflux vésico-uretéral.

Quels sont les signes alarmants ?

L’infection urinaire se caractérise essentiellement par des douleurs. La personne atteinte ressent souvent une sensation de brûlure au niveau de son bas du ventre pendant l’action d’uriner et a même un fort besoin d’uriner très fréquemment.
Parfois, les urines ont une mauvaise odeur et rarement avec de sang. Chez les enfants, les symptômes se présentent autrement. Pour eux, cette maladie se présente sous formes d’une fièvre isolée, sous forme d’une fatigue ou sous forme de troubles digestifs mais toujours accompagnée d’une douleur et d’une sorte de brûlure au niveau du bas de ventre.

Quels sont les traitements ?

La première et efficace solution est de boire beaucoup d’eau, il est conseillé d’en boire au moins 1,5 l d’eau par jour. Concernant les médicaments, les antibiotiques comme l’amoxyciline, la pénicilline et l’érythromycine sont à considérer. Cependant, l’auto médicamentation n’est pas recommandée, surtout pour les enfants en bas âge. Une consultation rapide d’un médecin s’impose donc pour éviter les risques de complications.