Comment se débarrasser des calculs rénaux ?

Parmi les pathologies des reins, on retrouve les calculs rénaux. Celle-ci peut s’avérer dangereux si elle n’est pas prise en charge à temps. Comment se débarrasser des calculs rénaux ? Plus bas, trouvez toutes les informations relatives à ce sujet pour en savoir davantage.

Comprendre les calculs rénaux

Aujourd’hui, beaucoup de gens ignorent encore comment les calculs rénaux se forment. Il s’agit de dépôts solides de certains éléments de l’urine au niveau d’un rein ou l’uretère. Parmi ces éléments, on peut citer les minéraux et les sels d’acides. Ceux-ci augmentent de volume avec le temps et lorsqu’ils passent par les voies urinaires, le patient ressent d’énormes douleurs : au niveau de l’abdomen, sur un côté. Parfois, des nausées sont aussi prélevées. Toutefois, on peut dire que les conséquences des calculs rénaux ne sont pas permanentes. On distingue quatre types de calculs rénaux, ils sont classés suivant les éléments chimiques qui les constituent dont :
• sels de calcium
• phosphates ammoniaco-magnésiens
• cystine
• acide urique
La plupart du temps, l’oxalate de calcium (parmi les sels de calcium se trouvant dans l’urine) se trouve à l’origine des calculs rénaux. En outre, il est possible que les calculs n’augmentent pas de volume et s’élimine de manière spontanée à travers le système urinaire. A noter que les hommes sont plus touchés par les calculs rénaux que les femmes. Par ailleurs, les climats chauds favorisent leur formation. Ils peuvent aussi avoir une composante familiale d’après des études. On peut citer plusieurs causes des calculs rénaux notamment la déshydratation, le déséquilibre du métabolisme, certaines maladies comme le cancer ou l’hyperparathyroïdie, etc. S’ils ne sont pas traités, certaines complications peuvent survenir comme la dilatation douloureuse des reins, colique néphrétique, saignements dans l’urine, fièvre, etc.

Traiter le calcul rénal

Le médecin procède à de nombreuses analyses de sang et d’autres examens pour diagnostiquer des calculs rénaux. Lorsque la présence de calculs rénaux est confirmée, un bilan métabolique doit être réalisé en vue de détecter le trouble du métabolisme. Pour ce faire, des échantillons d’urine et des analyses de sang sont exigées. Pour atténuer les douleurs liées au calcul rénal, le médecin prescrit des anti-douleurs. Le médecin recommandera également une forte consommation d’eau pour évacuer les calculs rénaux. Si ces derniers ne s’évacuent pas, une intervention médicale est nécessaire. Des anti-inflammatoires sont également prescrit pour venir à bout de la crise : intramusculaire ou intraveineuse. L’ajout de morphine est souvent utile si la douleur est trop aigüe. Il faut continuer le traitement sur quelques jours pour faire disparaître la douleur et évacuer les calculs. Ensuite, le patient doit tamiser son urine et récupérer les calculs évacués pour les apporter pendant la consultation. Cela permet au médecin de détecter le type de calculs rénaux grâce aux éléments qui les composent. Par la suite, le médecin prescrira un traitement préventif qui aidera le malade à éviter toute récidive. A noter que certains patients peuvent, dans certains cas, avoir besoin d’un drainage provisoire à l’aide d’une sonde. C’est le cas quand le calcul est énorme et piégé dans l’uretère. Aujourd’hui, il existe un traitement de référence pour déloger les calculs rénaux : la lithotritie extracorporelle, une onde de choc permettant de fragmenter les calculs pour une évacuation naturelle. La chirurgie sera donc plus légère et le recours aux sondes de drainage aide beaucoup.