Comment se protéger au mieux des cancers ?

Le cancer fait plus de 15 millions de décès chaque année dans le monde, selon les chiffres de l’OMS. Le cancer n’est pas qu’une seule maladie. Il existe plus de 200 types de cancer. Ceux-ci se caractérisent tous par une prolifération de cellules que l’organisme ne parvient plus à contrôler. Lorsque les cellules se produisent de façon totalement anarchique, elles entraînent la formation d’une tumeur cancéreuse. Le cancer est aujourd’hui une affection qui fait vraiment peur à tout le monde. En effet, jeunes, vieux, hommes, femmes, personne ne peut être à l’abri de ce mal, souvent incurable. De récentes études montrent toutefois qu’on peut éviter 40% des cancers. On vous donne la clé de la prévention de cette maladie.

Les facteurs de risque à éviter

Selon les médecins, il est possible de diminuer le risque d’être confronté un jour au cancer en apportant des modifications, tout d’abord, dans son mode de vie. Le tabagisme et l’alcool agissent en synergie et multiplient les risques de divers cancers : cancer de la bouche, du pharynx, de la gorge, de l’œsophage, du poumon, etc. L’obésité et l’excès de poids sont aussi reconnus par les médecins comme facteur de risque de développement d’un certain nombre de cancers comme le cancer du pancréas, du sein, de l’endomètre, du rein, de l’ovaire, de la prostate, etc. Pour lutter contre le cancer, chaussez vos baskets et faites du sport ! C’est une véritable arme anti-cancer. Faites également attention à votre alimentation. Consommez quotidiennement des fruits et légumes. Les rapports sexuels non protégés sont un autre facteur qui augmente le risque du cancer, notamment celui du col de l’utérus. L’insalubrité de l’environnement (pollution de l’air, des sols, de l’eau, exposition aux pesticides et aux substances chimiques) favorise également la survenue du cancer. Pour mieux vous protéger, vivez au sein d’un environnement entouré de verdure.

Effectuez des tests ADN de prédisposition génétique

Des tests ADN peuvent prédire la survenue de certains cancers. En analysant votre ADN, les professionnels de santé peuvent découvrir si vous avez un risque important de cancer du sein par exemple. Ce test ADN est à distinguer des autres tests ADN comme le test ADN de fraternité. Ces tests ADN consistent tous à effectuer des analyses génétiques, mais sont réalisés dans des cadres et suivant des procédés différents. Le test ADN de fraternité peut par exemple être réalisé à partir de n’importe quel échantillon du corps (cheveux, salive, corps) à des fins non médicales (recherche du parent biologique, utilisation dans le cadre juridique, etc.). On peut vérifier avec un test de fraternité si deux sœurs/frères partagent le même père biologique. Quant au test ADN génétique, ceci doit se faire à partir d’une prise de sang. La prédiction des maladies via ce test permet à la personne concernée de surveiller au mieux sa santé et d’obtenir une meilleure prise en charge médicale.