Comprendre le trouble affectif saisonnier

Le trouble affectif saisonnier est également connu sous le nom de dépression automnale. La transition de l’automne vers l’hiver est une période qui a des effets sur l’humeur de certains individus. C’est un trouble qui touche un faible taux de la population, ce qui fait qu’on n’entend pas beaucoup parler. Mais le mal existe réellement, et il est important d’en connaitre les sources et la manière de le traiter.

Ses manifestations et ses causes

Selon les études faites par les scientifiques et les professionnels des troubles de l’humeur, le trouble affectif saisonnier a pour cause principale la baisse de lumière naturelle. Contrairement aux saisons estivales, l’approche de l’hiver diminue les rayons de lumières captés par le corps. Il y a alors un manque d’énergie ressenti par l’organisme, et un déficit hormonal au niveau de l’humeur.
Ses manifestations sont difficiles à déterminer et à différencier d’autres troubles de l’humeur tels que la dépression. La personne ressentira une perte d’énergie dans ses activités quotidiennes. Elle aura également du mal à ressentir le plaisir et se sentira triste et morose au fil de ses journées. Dans certains cas, on note aussi une envie anormale de sucre en grande quantité.

Les traitements adaptés

Étant donné que le trouble affectif saisonnier est dû à la baisse de lumière naturelle, les personnes qui en sont atteintes doivent s’exposer au maximum à la lumière du jour. Cela se fait par des activités quotidiennes telles que de la marche, ou simplement en se prélassant dans son jardin.
Il y a aussi une forme de thérapie qui est très efficace pour traiter ce trouble de l’humeur. Il s’agit de la luminothérapie. Le principe de cette méthode est d’exposer le corps à une lumière blanche de haute intensité. Cela se fait à la même heure tous les jours, et sous la surveillance de professionnels.