Histoire de la sécurité sociale

La sécurité sociale a été créée en 1945 par le général de Gaulle dans le but d’offrir une qualité de soins, notamment aux salariés et leurs familles. Ensuite, l’assurance maladie s’est élargie et s’adressait également aux personnes défavorisées comme les femmes divorcées qui ne travaillent pas, les anciens détenus, les jeunes libérés du service militaire, etc. Ce n’est que plus tard que l’assurance maladie était accessible à tous afin d’instaurer l’égalité d’accès aux soins médicaux.

La sécurité sociale à ses débuts

Au début, la sécurité sociale prélevait les cotisations directement sur les revenus du travail. Elle s’adresse particulièrement aux salariés du commerce et de l’industrie ainsi que leurs familles. Il prenait en charge tous les besoins en matière de soin : maladie, accidents de travail, maternité et risques de vieillesse. La sécurité sociale était basée sur la démocratie sociale. Elle est gérée par trois caisses selon les différentes branches de soin. Il y avait la caisse nationale de l’assurance maladie des travailleurs salariés ou Cnamts, la caisse nationale de l’assurance vieillesse des travailleurs salariés ou CNAVTS et la caisse nationale des allocations familiales ou CNAF.

Les réformes connues par la sécurité sociale

Un plan de réforme a été instauré en 1996. Le but de cette réforme était avant tout de démocratiser l’accès à la sécurité sociale. Elle est désormais ouverte à tous les citoyens âgés de plus de 18 ans. Une autre réforme a vu le jour en 2004. Cette réforme renforce l’égalité d’accès aux soins, la qualité des soins et la solidarité puisque chacun doit contribuer selon ses moyens aux cotisations. Puis, chacun reçoit un soin selon ses besoins. De nos jours, ce n’est plus le cas puisque les tarifs et la couverture santé sont les mêmes pour tous les assurés.