Inégalités sociales de santé

Le Haut Conseil pour l’avenir de l’Assurance-maladie affirme qu’il existe de sérieuses inégalités sociales de santé en France. Les raisons de cette situation sont nombreuses, toujours selon le rapport que cet organisme a publié. Les principales sont les inégalités de soins, inhérents au système de soins et aussi d’autres facteurs liés au milieu ou au mode de vie de certaines catégories de personnes. Et pourtant, l’Assurance maladie devrait, par définition et par principe, garantir le même accès aux soins à tous, sans exception. Mais le HCAAM reconnait qu’il n’a pas, pour le moment, les moyens de mesurer avec plus de précision le lien existant entre inégalités sociales de santé et inégalités financières d’accès aux soins.

L’Assurance maladie et les inégalités sociales de santé

Face aux inégalités sociales de santé, l’Assurance a un rôle très important, toujours selon le rapport du HAut Conseil pour l’avenir de l’Assurance maladie. Certes, la tâche de réduire de façon concrète de telles inégalités relève des responsabilités des politiques publiques, néanmoins, en tant qu’Institution, l’Assurance maladie peut, et doit agir. Le HCAAM soutient qu’il est impératif d’instaurer une prise en charge globale de l’état de sante de chaque citoyen français via un parcours de soins destiné à répondre aux inégalités sociales de santé.

Pallier aux inégalités sociales de santé

Le HCAAM est convaincu qu’il est tout à fait possible de pallier aux inégalités sociales de santé. Cet organisme a recueilli des données en provenance de la Direction de la recherche, de l’Assurance maladie et d’autres études et évaluations pour conclure que finalement, il n’y a que peu de différences entre la dépense totale de soins pour toutes les couches socio-professionnelles, à part celle des personnes du grand âge naturellement. Réduire les inégalités sociales de santé est donc un enjeu de taille aujourd’hui.