Les médecines alternatives sont-elles remboursées par la Sécu ?

La sophrologie, l’acupuncture, la psychologie, la phytothérapie, l’ostéopathie, le thermalisme ou encore l’hypnose sont appelés communément médecines alternatives. Puisqu’elles ne sont pas considérées comme des branches médicales, la plupart d’entre elles ne sont pas remboursées par la Sécu. Néanmoins, dans certains cas, une prise en charge partielle est possible selon le contrat signé et la prestation réalisée par le spécialiste.

 

Qu’en est-il de l’ostéopathie et de l’homéopathie ?

Les médecines alternatives ont pour objectif d’aider le corps à guérir naturellement sans recourir à des médicaments. Les traitements préconisés par les médecines alternatives ne sont généralement pas remboursés par la sécurité sociale. Les actes d’ostéopathie ne jouissent par exemple pas de prise en charge par la Sécu. Ainsi, si le consultant veut être remboursé, il doit souscrire à une complémentaire santé personnalisée. En revanche, pour l’homéopathie, une personne qui consulte un médecin conventionné peut décrocher de la Sécu un remboursement de 70 % du prix conventionnel. Cependant, les dépassements d’honoraires éventuels ne sont pas rémunérés par l’Assurance maladie. Par ailleurs, les préparations homéopathiques et les médicaments sur prescription jouissent d’un remboursement de 30 % sur le tarif de base.

Qu’en est-il de la naturopathie et de la psychologie ?

Si vous comptez consulter régulièrement un naturopathe, sachez qu’il n’y a aucun remboursement possible de la Sécu. Si vous désirez être pris en charge, vous devez souscrire à un complémentaire santé qui inclue la naturopathie dans leurs prestations. De même, la consultation d’un psychologue n’est pas remboursée par la Sécu à la différence d’un psychiatre. Toutefois, si le psychologue que vous consultez travaille dans un hôpital ou au sein d’un Centre Médico-Psychologique, vous pourrez profiter d’un remboursement Sécu selon votre cas.

Qu’en est-il de la sophrologie et de l’hypnose ?

La sophrologie ne jouit pas non plus d’un remboursement de la Sécu. Donc, si vous souhaitez effectuer des séances régulières de sophrologie, vous devez adopter une complémentaire santé qui prend en charge cette pratique. Néanmoins, il est possible de bénéficier d’un remboursement pour des séances de sophrologie dans le cadre d’une préparation à l’accouchement. Pour l’hypnose, l’Assurance maladie n’offre pas non plus de remboursement, sauf si les séances sont exécutées par un spécialiste conventionné. Dans ce cas, le remboursement s’élève à 70 % du prix de base par séance.

Qu’en est-il de l’acupuncture et de la phytothérapie ?

En général, l’acupuncture n’est pas remboursée par la Sécu, mais si elle est faite par un médecin conventionné, il est possible d’obtenir un remboursement à hauteur de 70 % du coût de base. Quant à la phytothérapie, n’étant pas considérée comme une spécialité médicale, sa pratique n’est pas remboursée par la Sécu. Toutefois, il existe certaines mutuelles qui prennent en charge partiellement les dépenses liées à la phytothérapie.

Qu’en est-il du thermalisme ?

Contrairement à la thalassothérapie qui a principalement pour objectif de relaxer, les séances de thermalisme sont souvent recommandées par les médecins comme traitement. Ainsi, sa pratique est partiellement remboursée par la Sécu et les mutuelles, mais souvent sous certaines conditions. En effet, vous pouvez bénéficier d’une prise en charge lors d’une cure thermale si celle-ci a été ordonnée par votre médecin traitant pour un problème particulier, par exemple en cas de maladie urinaire, de problème digestif, de rhumatologie ou encore de problème au niveau des voies respiratoires. En outre, l’établissement thermal qui vous reçoit doit faire partie des centres agréés par la Sécurité sociale. Enfin, pour être prise en charge, la cure doit durer au moins 18 jours, et cela pour une seule cure thermale par an.