Les verres correcteurs, les lunettes et les lentilles

Les verres correcteurs sont destinés à corriger les différentes sortes d’anomalies visuelles telles l’amétropie, la presbytie, l’astigmatie, l’hypermétropie et la myopie. L’ophtalmologiste est le spécialiste de la vue ce que l’opticien lunetier est le spécialiste des lunettes optiques et lentilles de contact. Les verres adaptés seront définie par l’ordonnance du médecin.

Quels sont les matériaux utilisés pour ces verres correcteurs ?

Il y a six types de verres correcteurs à savoir.
Le verre correcteur minéral composé de silice et divers éléments chimiques. Il ne craint pas les rayures. Il est très lourd (étant très épais), cassable et sensible aux rayons UV. Le verre correcteur organique C39 en polymère thermodur est très léger et incassable. Il y en a pour les lentilles sphériques et asphériques. Cette matière est aussi sensible aux UV ; aux rayures et au perçage contrairement au premier. Le verre correcteur organique M38 rassemble tous les avantages en lui. Il s’adapte aux montures percées et traitements de surface. Ce verre est 8 fois plus résistant aux chocs que le C39 et préserve bien les yeux des rayons UV. Le verre correcteur en trivex est identique au M38, mais se vend moins tout en étant plus résistant que le polycarbonate. Le polycarbonate de bisphénol A. Sa protection en UV est totale, mais il est surtout destiné pour la sécurité dans les travaux mécaniques ou chimiques, pour les casques et autres. Et le verre correcteur composite qui associe la matière organique pour le milieu et la matière minérale pour les faces. Ce dernier est à la fois rigide et léger. Seul bémol, il ne corrige que les faibles défauts visuels.

Comment sont traités les verres correcteurs ?

Les verres correcteurs subissent des traitements additionnels pour parfaire leur fonctionnalité.
Le traitement antireflet peut enlever les images fantômes et les anneaux myopiques, mais engendre également des résidus de reflets verts en cas de multicouches.
Le traitement anti-UV. Une légère couleur ambrée coupe les rayons jusqu’à 40nm.
Le traitement antirayures et nettoyage permet un lavage à l’eau sans risques pour les verres.
Le traitement hydrophobe ou antisalissure protégeant les verres contre l’eau et la poussière.

Les différentes natures des lentilles de verre correcteur

Les lentilles optiques peuvent être unifocales, c’est-à-dire ne corrige qu’un seul trouble de la vue ; la vision de loin ou de près.
Les bifocales sont destinées à corriger les deux visions, les deux foyers sont divisés par une ligne horizontale.
Les verres trifocaux sont les anciens modèles des verres progressifs actuellement. Ils corrigent la presbytie associée à l’astigmatie, la myopie ou l’hypermétropie. La correction va de la vision de loin à celle de près en passant par une vision intermédiaire.