Médecine douce : les principes de l’aromathérapie

Auparavant, on désignait par aromathérapie, les traitements et les soins d’une maladie qui se pratiquaient à l’aide des huiles essentielles. Aujourd’hui, elle s’étend sur plusieurs domaines, notamment, dans la purification de la maison, les soins animaliers, la cosmétique ainsi que la cuisine et cela, toujours en utilisant de l’huile essentielle.

Aromathérapie comme alternative pour les traitements médicaux

L’aromathérapie permet d’utiliser les huiles essentielles pour traiter et soigner des maladies. Ce sont des huiles extraites de plantes à vertus médicinaux et qui agissent au niveau émotionnel, nerveux ainsi que physique. Pour cela, on peut trouver toutes sortes d’huiles essentielles dont les actions dépendent de la spécificité de leurs principes actifs. Par exemple, pour traiter les crises d’angoisse et les dépressions nerveuses, on peut prendre de l’huile de ravensare ou de marjolaine. Pour les migraines et maux de tête, un massage à l’huile de lavande ou de menthe sera parfait. Pour les sportifs, après une compétition fatigante, rien ne vaut l’application d’une huile de cannelle ou un bon bain avec de l’huile de gingembre. Par ailleurs, en aromathérapie, les huiles essentielles ont la faculté de détendre l’esprit et les muscles afin d’offrir du bien-être physique et mental à une personne, et accélérer sa guérison.

Avantages et inconvénients de ce type de thérapie

Le principal avantage de l’aromathérapie c’est sa facilité d’utilisation. C’est un type de soin qui ne rend pas addict, et qui ne provoque que rarement des effets indésirables. Par ailleurs, les produits appliqués ou ingérés sont faciles à éliminer et ne deviennent pas des toxines néfastes à l’organisme. Ils offrent également du tonus cardiaque et améliore la circulation sanguine. Toutefois, une utilisation prolongée peut causer des spasmes et des convulsions. Ce sont également des produits qui peuvent devenir toxiques au fil du temps. Pour éviter ces désagréments, il est toujours conseillé de suivre les conseils d’un spécialiste et d’appliquer la posologie recommandée.