Quel est le niveau de remboursement de la parodontite ?

Une visite annuelle chez le dentiste est nécessaire chaque année, afin de déceler les possibles problèmes d’inflammations des tissus qui protègent et qui soutiennent les dents. Si elles ne sont pas soignées correctement, vous pouvez souffrir de gingivite ou de même de parodontite. Cette pathologie est-elle prise en charge par mutuelle santé ? À quel niveau ?

La parodontite : qu’en est-il en réalité ?

La parodontologie fait partie des spécialités de la dentisterie. Elle consiste à traiter les affections d’un parodonte, qui est constitué de la gencive, du cément et des ligaments. Vous souffrez de la gingivite quand votre gencive est enflammée. Cependant, si cela touche les autres parties du parodonte, alors vous avez un problème de parodontite. Ainsi, toutes les attaches qui soutiennent la dent peut se désintégrer favorisant la destruction de la dent ainsi que du ligament qui unit la dent à son alvéole. Il est facile de soigner la gingivite, mais la stabilisation de la parodontite s’avère plus compliquée. Démarrer le traitement dès l’apparition des premiers symptômes permet à la dent de se détacher du parodonte. Les parodontites apparaissent à cause de certaines bactéries qui se fixent sur plaque dentaire. Celles-ci libèrent des enzymes agressives qui fragilisent le parodonte.

Comment diagnostiquer la maladie et quels sont les traitements préconisés ?

Consulter un dentiste constitue la meilleure solution pour diagnostiquer la parodontite. Le médecin peut demander un sondage parodontal ou un prélèvement bactérien selon les cas. Les deux analyses pourront également être associées afin de connaître l’intensité de l’inflammation. Il faut comprendre qu’il est impossible de soigner la parodontite. Cependant, le dentiste peut préconiser quelques traitements pour la soigner. Entre autres, il recommandera une bonne hygiène dentaire (utilisation d’une brosse à dents beaucoup plus souple, bain de bouche…). Il effectuera également un détartrage complet de la bouche pour éviter que le tartre sous-gingival ne détruise le tissu osseux de la dent. Dans certains cas, une chirurgie dentaire est à prévoir si la parodontite est déjà à un stade assez avancé. Pour nettoyer le parodonte, le dentiste doit ouvrir la gencive pour nettoyer les zones infectées et rajoute un peu d’os pour stabiliser la dent.

Parodontite : quels remboursements ?

Il ne faut pas s’adresser la Sécurité Sociale pour demander le remboursement d’une intervention parodontale, car elle est considérée comme des soins dentaires hors nomenclature. Si vous avez réalisé un détartrage, vous pouvez prétendre à un remboursement de 70 % du tarif conventionnel, à condition de ne pas dépasser les deux séances par ans. La mise en place d’une attelle de contention peut être prise en charge, mais le taux de remboursement est réellement très faible. Pour une prise en charge complète, il est indispensable de souscrire à une mutuelle santé. Cependant, il est important de trouver celle qui pourra couvrir tous les frais en rapport avec cette infection. En effet, ce n’est pas systématique chez toutes les mutuelles santé. La prise en charge s’effectuera sous forme de forfait. Avant de choisir votre mutuelle, vous devez vous assurer de tous les soins pris en charge dans le forfait, dont le prélèvement bactérien qu’aucune mutuelle ne prend pas en charge. Vous devez également vérifier que votre contrat ne comporte aucun délai de carence. Le montant du forfait variera en fonction de l’état d’avancement de la parodontite. Les soins prodigués peuvent varier d’un patient à un autre. Seul le dentiste peut déterminer le coût de ces soins. Le mieux c’est d’opter pour un forfait assez important pour faire face à toutes les complications qui peuvent survenir.