Souhaitez-vous un accouchement naturel ?

Que vous soyez enceinte de votre premier, deuxième ou troisième enfant, l’accouchement n’est jamais un événement anodin. C’est un moment important de votre vie et vous devez de vous préparer correctement pour le vivre pleinement. Vous devez vous préparer pour que tout se déroule dans les meilleures conditions. Si vous souhaitez un accouchement naturel, sachez que vous devez vous préparer physiquement et mentalement.

Il est primordial d’être bien préparée

L’accouchement naturel s’effectue en 3 étapes que sont la dilatation du col, l’expulsion du bébé et la délivrance. Si vous êtes primipare, le travail dure en général entre 6 à 8 h. Il dure moins de temps pour le second enfant et les suivants. L’accouchement se présente entre la 37e et la 41e semaine d’aménorrhée, mais ce ne sont là que des données. Il n’en sera peut-être pas ainsi pour vous. Le plus important, c’est que vous soyez en bonne santé tout au long de votre grossesse et que votre bébé le soit aussi. Pour cela, vous devez maintenir des activités physiques de manière régulière.
La sage-femme qui vous prend en charge et le site Accouchement naturel peuvent aussi vous montrer les positions et les autres techniques qui aident à ressentir moins de douleur lors des contractions. Tout cela pour dire qu’il ne faut surtout pas négliger les cours de préparation à l’accouchement. Ne ratez aucune séance, d’autant plus que ces séances sont prises en charge par la Sécurité Sociale.

Comment se passe un accouchement naturel ?

Lorsque les contractions se rapprochent et deviennent de plus en plus régulières, le col s’ouvre petit à petit. Une fois qu’il est dilaté à 3 cm, on vous emmènera en salle d’accouchement. Cette dilatation se fait entre 6 et 8 h environ pour un premier enfant. Si vous vous êtes bien préparée, si vous connaissez les positions et les astuces (bain chaud, massage, etc.) qui soulagent la douleur, si vous êtes bien entourée également, vous pourrez ne pas recourir à la péridurale. Si malgré votre bonne volonté, si vous sentez que la douleur est trop intense et devient insupportable, demandez une péridurale. C’est votre droit le plus absolu et vous ne devez surtout pas en avoir honte.
Quand le col est bien dilaté, le médecin peut alors inviter à pousser lors de l’une des contractions. Si le passage est difficile ou étroit, il procédera probablement à une épisiotomie pour libérer bébé ou utiliser des forceps ou des ventouses pour le tirer. Si l’une ou l’autre de ces méthodes s’avèrent insuffisantes, peut-être parce que le cordon entoure la tête de bébé ou que bébé est en souffrance, le médecin peut décider une césarienne en dernier recours.
N’oubliez pas, il faut bien se préparer pour accoucher naturellement. Mais comme chaque accouchement est différent, chaque femme est différente, l’accouchement naturel peut se transformer en césarienne en cas d’imprévus. Si vous suivez les séances de préparation à l’accouchement, vous serez préparée aux imprévus, car la sage-femme vous parlera aussi dans ces cours de l’accouchement naturel, mais également de la péridurale et de la césarienne.